Les folles aventures de
explorateurs de bières
Écrit par Arthur

Tombé dans le brassin étant petit, Arthur est le capitaine de la Nébuleuse. Un voyage initiatique outre atlantique et des talents d’entrepreneur aiguisés lui ont permis de prendre la barre de ce...

Avec une consommation moyenne annuelle par habitant oscillant entre 55 et 58 litres depuis une décennie, le marché suisse de la bière est en pleine stagnation. Le paysage brassicole helvétique est représenté à 70% par l’oligopole Carlsberg- Heineken et leurs bières de type lager (blonde in

Avec une consommation moyenne annuelle par habitant oscillant entre 55 et 58 litres depuis une décennie, le marché suisse de la bière est en pleine stagnation. Le paysage brassicole helvétique est représenté à 70% par l’oligopole Carlsberg- Heineken et leurs bières de type lager (blonde industrielle) décrites par mon confère lors d’un précédent post.

Heureusement ce climat morose sans diversité et originalité est en pleine mutation. Depuis une quinzaine d’année, l’essor notable des microbrasseries (plus de 300 répertoriées en Suisse en 2013) et des bières artisanales un peu partout dans notre pays redonne des couleurs à cette industrie festive.

Il est toujours relativement difficile pour les microbrasseries Suisses de distribuer leurs bières artisanales en dehors de leur régions géographiques. Ceci est dû en grande partie aux blocus des grands brasseurs et à la capacité de production restreinte des microbrasseries. Les amateurs de bonnes bières doivent donc pour l’instant se résoudre à découvrir des produits régionaux de qualité à défaut de trouver un portefeuille étoffé provenant de nos différentes régions.

Néanmoins, le développement des établissement spécialisé dans l’équipement de microbrasserie (biereartisanale.ch, Brau und rauch) des point de vente spécialisé ( La Mise en Bière ou Au Grain d’Orge dans le canton de Vaud, Biereotheque en Valais) et des sites internet dédiés au monde de la microbrasserie et des bières artisanales en suisse (SmartBeer) démontrent que cette tendance n’est pas un simple effet de monde.

Et la Suisse a du talent en termes de brassage artisanale! On ne présente plus l’Abbaye de Saint Bon-Chien de BFM, la Pacific Pale Ale de Brasserie 3 Dames  ou la Start de Turbine Bräu. Ces bières 100% helvétiques concurrencent même leurs homonymes américains et scandinaves.

Même si la production totale de nos microbrasseries représente actuellement tout au plus 2% de la production de bière en suisse, celles-ci représentent plus de 90% de leur diversité. Une telle variété de produits et un intérêt grandissant des consommateurs pour des produits régionaux et de qualité développeront assurément un véritable marché concurrentiel aux brasseries industrielles dans notre pays.

Dans cet élan entrepreneurial, la Nébuleuse rejoint les rangs des brasseries artisanales romandes afin de proposer les bières artisanales comme une réelle alternative et un luxe abordable aux consommateurs finaux et restaurateurs.

Entrer prochainement dans son univers ou adeptes de malt et épicuriens en tout genre pourrons se côtoyer autour d’une bonne mousse.

Santé !

Source :

Bilan, août 2013

le Temps, juillet 2013

le Temps, septembre 2013

20 Minutes, octobre 2013

SmartBeer

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×